Le village – son environnement – son rôle

Le village – son environnement – son rôle

TARDETS  : LE CENTRE

Tardets représente la dernière étape urbaine avant l’entrée dans la Haute Soule, étape touristique mais aussi point de rencontre des habitants de la montagne, notamment avec son marché et ses commerces. Après Tardets, le relief se relève brusquement, resserrement naturel entre la large vallée du Saison et les gorges étroites des torrents de la Haute Soule.

La silhovillage -environnementuette du village s’en ressent, de part sa position en terrasse étroite, « coincé » entre le Saison et les premières collines, aux versants abrupts. La topographie a ainsi   imposé une implantation en village-rue, « linéaire » où le bâti se répartit des deux côtés d’une voie étroite.
Le passage de l’ancienne « ligne du Tram » le long du gave, conforte ce sentiment de traversée longitudinale du village.
La perception de longue traversée du village, est naturellement ralentie par la remarquable place centrale de Tardets, où aujourd’hui encore se tient le marché.

Par  sa  topographie, ses arcades remarquables, l’implantation et la qualité du  bâti, et la présence des commerces, elle suscite  l’envie  de s’y arrêter.

Ce caractère architectural, lié à la création de la ville neuve ou Bastide de Tardets en 1299, sont à l’origine de l’identité du village, mais également du lien économique et social qu’il représente à l’échelle de la Soule et de la Haute Soule en particulier.

La densité des constructions et la forme imposante du bâti créent un sentiment d’intériorité très fort. Lorsqu’on se trouve sur la rue ou sur la place centrale, on semble « déconnecté » d’un paysage pourtant lui aussi très puissant. Il en résulte une opposition intéressante entre le paysage des montagnes et l’intérieur du bourg.

Les rues et la circulation se décomposent en quatre types d’espaces :

  • la rue principale
  • la rue qui borde le Saison
  • les rues liées à la place
  • la place

Si  la  majorité des  commerces  sont  liés  à la  place,  les  équipements  publics (fronton, salle des sports, collège) jalonnent  la traversée, occasionnant une utilisation massive de l’ensemble du réseau viaire du bourg.
Il est également important de noter la présence de nombreux parkings relativement grands aux abords immédiats du centre du village et de la place.

parkings 1

parkings 2

Une deuxième caractéristique du village se traduit par les perceptions des « arrières » : bâti, jardins, champs, boisements…

Ces paysages à l’arrière de la rue principale participent pleinement à l’identité de Tardets, et peuvent se distinguer en trois catégories :

  • les jardins
  • les espaces cultivés
  • les bois.

Il est à noter que plusieurs passages, venelles, petites rues étroites, escaliers, tout à fait caractéristiques, permettent d’accéder à ces lieux ainsi qu’au bord du gave.

Le Saison qui traverse Tardets de part en part a offert au village des berges ou « rivage », très apprécié des locaux et des visiteurs, pour la détente, le pique-nique ou le rafraichissement procuré par l’eau lors des chaleurs estivales.

De nombreux ruisseaux affluents du Saison, rappellent l’importance de l’eau à Tardets : canal, pont, ancien lavoir, passages et escaliers vers le bord du gave, mais aussi anciens caniveaux en pierre ou en galets dans le centre du village.

ruisseau

TARDETS : LES ÉCARTS ET HAMEAUX

Sitôt quitté le bourg, les écarts de Tardets sont plutôt montagneux et étendus, jusqu’à Barcus, Montory, Trois Villes…VILLAGE ENVIRONNEMENT 2
L’habitat n’est plus du tout regroupé comme dans le bourg, mais oui dispersé sur les flancs de la Madeleine et d’Erretzü, avec des paysages très vallonnés de piémont pyrénéen, et une activité agricole encore dynamique, avec notamment une forte transformation à la ferme, basée sur le bovin,  et l’ovin avec ses deux productions phares, le fromage de brebis (ardi gazna en Basque), et l’agneau de lait des Pyrénées.

Les maisons sont entourées de champs, près, bosquets, de fougeraie, et plus haut de zones de pâturage et d’estive, sur les flancs de la Madeleine et d’Erretzü.
Comme sur le reste de la montagne souletine, le mode d’organisation des anciennes communautés pastorales perdure encore aujourd’hui.
La propriété commune et l’organisation en syndicat sont fortement ancrées à la fois dans le paysage montagnard et dans la conception collective du territoire.
Pour les visiteurs, ces écarts font face aux Pyrénées et leur offrent de magnifiques ballades et points de vue, avec la Madeleine et sa chapelle comme promontoire.

louboutin schuhe christian louboutin louboutin schuhe louboutin schuhe outlet louboutin online louboutin deutschland louboutin damen schuhe louboutin pumps louboutin schuhe online louboutin schuhe outlet christian louboutin louboutin schuhe sale christian louboutin louboutin schoenen christian louboutin cheap louboutin uk louboutin shoes online louboutin schoenen christian louboutin christian louboutin sko louboutin schoenen